lundi 16 septembre 2019

Les meilleurs conseils pour réaliser un escalier de jardin



L'escalier de jardin rentre dans la catégorie d'escaliers dits secondaires, car celui-ci est destiné à un usage occasionnel et comporte en général quelques marches seulement et en plus de sa fonctionnalité, celui-ci contribue énormément à l'esthétisme de votre extérieur.
Contrairement à l'escalier intérieur, l'escalier de jardin est caractérisé par sa facilité d'installation selon des règles plus flexibles et en raison de son emplacement extérieur, son aménagement offre aussi plus de liberté dans sa conception et moins de contrainte dans sa configuration.

Pourquoi opter pour un escalier de jardin sur-mesure ?

Il existe dans les commerces des escaliers de jardin prêts à poser, mais l'idéal reste la construction , afin de s'offrir un escalier personnalisé qui fond parfaitement dans la nature et épouse chaque recoin et faire ainsi de votre jardin, un véritable espace de détente. 
Par exemple, le poser au milieu et tout autour, l'entourer de plantes ou arbustes comme les plantes grimpantes pour un style fleuri. La touche finale peut être l'éclairage avec les bornes ou les spots disponibles dans une grande variété et qui permettent à la fois d'embellir votre jardin et de circuler la nuit en toute sécurité. D'ailleurs, avant d'aménager un jardin ou une pelouse, il est conseillé de penser à introduire un circuit d'électricité, car ces solutions d'éclairage peuvent être autonomes très faciles à poser, comme cela peut nécessiter un raccordement.
Quant aux matériaux, tout est permis. De l'inox, à l'acier, en passant par l'aluminium, le fer et le fer forgé, l'escalier de jardin construit en métal reste la meilleure solution pour allier durabilité et robustesse à travers le temps et malgré les 
contraintes d’intempéries.

Quelques recommandations pour un confort d'usage

- La hauteur des marches doit être entre 12 et 15 cm ;
- Le giron, c'est à dire la profondeur des marches doit être supérieur à 30 cm ;
- Pour la largeur de l'escalier ou l'emmarchement, aucune règle n'est imposable. Cependant, il est recommandé d'assurer une légère pente de 1 % environ, afin de permettre un écoulement de l'eau de pluie et éviter la stagnation des flaques sur les contre-marches.
- Le nombre des marches doit être impaire, afin de commencer par un pied et de finir avec l'autre.
- Penser aux anti-dérapant pour éviter le risque de chutes, en particulier lorsque le sol est mouillé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire